Une vie de papillon
nourriture papillon
La reproduction du papillon
anatomie du papillon
accueil papillon

Les papillons pondent en général des quantités d'oeufs,
souvent plus de 1000, mais peu d'entre eux parviendront
jusqu'à la fin du cycle, c'est à dire à l'adulte. La femelle pond
sur une feuille ou une tige, pour placer les futures chenilles
aussi près que possible de la plante dont elles se
nourrissent. A la ponte, les oeufs sont clairs et mous.

48 Heures plus tard, les oeufs deviennent marron et ont
séché.

Cinq jours après la ponte et quelques heures avant
l'éclosion, les oeufs prennent une teinte gris foncé, signe
que l'éclosion est proche.

Pour éclore, la chenille doit découper la coque de l'oeuf.
Mais c'est un obstacle pour la minuscule chenille qui doit
découper avec ses mandibules un cercle suffisamment grand
pour passer la tête. Pour se libérer, la chenille s'agite en tous
sens.

Petit à petit des taches rouges apparaissent sur le dos de
la chenille, ainsi qu'une zone plus claire sur le milieu du dos.

C'est après une première mue qu'elle devient
verte et noire à points orange.

Plus la chenille grossit et plus la couleur verte
de sa peau domine

Environ quatre semaines plus tard la chenille sélectionne
un endroit convenable pour sa nymphose. Elle tisse un petit
tampon de soie contre le support choisi et y colle ses
valves anales.

Elle se retourne et tout en agitant la tête d'un
côté et de l'autre, tisse une ceinture de soie autour de son
corps. Sous la peau, la nymphe (ou chrysalide), commence
à se former.

Entre 30 et 36 heures plus tard, la nymphose débute : la
chenille se trémousse vigoureusement et sa peau
commence à se fendre sur la tête et sur les flancs, laissant
apparaître la nouvelle peau de la chrysalide.

La nymphe introduit et fixe son extrémité dans le tampon de
soie qui a été tissé par la chenille

La nouvelle peau de la chrysalide durcit au contact de l'air.
 

Dans sa forme définitive, la chrysalide ressemble à une
feuille. Elle reste attachée au support par le tampon de soie
et la ceinture.

12 à 16 jours plus tard, lorsque la métamorphose
est complète, l'insecte, prêt à sortir commence à
transférer du liquide interne de son corps vers la
tête et le thorax. Cela permet à la chrysalide de se
fendre selon certains points faibles, et l'adulte
peut alors commencer à forcer le passage avec
ses pattes.

Quand la peau de la chrysalide ou nymphe a éclaté,
l'opération s'effectue plus rapidement. Le gonflement du
corps est dû non seulement au liquide interne, mais aussi
à l'air qu'absorbe l'insecte.

Tandis que les antennes, la tête et les pattes sont
désormais visibles, les ailes sont encore trop molles pour permettre une identification.

Complètement dégagé de la chrysalide, le corps du papillon
est maintenant libre. A ce stade, l'exosquelette ( le squelette
externe de tous les insectes ), est mou et encore susceptible
de grandir. Si pour une raison quelconque, le papillon est
abîmé à ce moment là, une extension totale des ailes sera
impossible et le papillon restera infirme.

Avec la sortie du papillon de la chrysalide se
produisent d'autres étapes : éjection des déchets
accumulés dans l'abdomen et déploiement des ailes.
Pour cette dernière opération, le papillon va se tenir
suspendu de telle sorte que, par gravité, le sang va
passer du corps vers les ailes encore froissées,
provoquant ainsi leur déploiement.

Désormais, les nervures des ailes sont remplies de
sang et il est possible de suivre leur extension. Celle-
ci doit s'effectuer rapidement, sinon les ailes
pourraient sécher avant d'avoir atteint leur taille
maximale, ce qui serait un lourd handicap pour le
papillon.

Après 10 à 20 minutes, les ailes sont complètement
développées. Mais le papillon doit encore attendre qu'elles
durcissent pour voler.

C'est pourquoi l'insecte attend, les ailes écartées,
qu'elles sèchent et durcissent.

Si c'est le soir, il attend le jour suivant pour s'envoler.
Après une heure environ et quelques mouvements
préliminaires d'ouverture et de fermeture des ailes, le but
peut être atteint : l'adulte prend son envol.

VIE DE PAPILLON
NUTRITION
REPRODUCTION
ANATOMIE
ACCUEIL

RETOUR